(mauvaise) HUMEUR

Qu’est-ce qu’un amateur ? Quelqu’un qui aime. Cela veut dire que l’on est attaché à un art. Par exemple, la cuisine, les vins, les livres, les tableaux, la musique. Un amateur se rend au concert ou au théâtre pour écouter avec d’autres semblables amateurs. Un amateur au sens du théâtre amateur de peinture ou de musique c’est aussi quelqu’un qui pratique cet art.
Continuer la lecture de « (mauvaise) HUMEUR »

ALORS, CONTENTS D’ÊTRE RENTRÉS ?

Il faut aimer la rentrée (cette particularité française) parce qu’on revient chez soi si l’on est parti un peu longtemps avec le sentiment d’avoir échappé à quelque chose. Je ne sais si vous l’avez remarqué, mais en cette saison, on court le risque de mourir asphyxié par des incendies monstrueux, des tremblements de terre inédits, des tornades, des noyades superflues, on fait des chutes en montagne dont on serait préservé si l’on restait chez soi, bref on a tenté de redevenir un homme (ou une femme) des temps préhistoriques où la survie dans la nature était un problème quotidien à ses risques et périls et on est bien content d’en être revenu sain et sauf.
Continuer la lecture de « ALORS, CONTENTS D’ÊTRE RENTRÉS ? »

ÉLÉGANCE FRANÇAISE

On a longtemps loué l ‘élégance française, dans les mœurs, le vêtement, le langage. Il est vrai que ceci fut la marque d’une société à l’époque des lumières et que cela ne concernait au fond que ce qu’on appellerait aujourd’hui la classe dominante. Reste à savoir s’il n’y pas toujours, s’il n’y a pas forcément dans toute société une classe dominante, fût-ce même dans la Chine communiste comme on sait.
Continuer la lecture de « ÉLÉGANCE FRANÇAISE »

PRESIDENTIELLES : LES IDÉES CULTURELLES DU MOMENT.

On a déjà pointé ici la faiblesse du débat politique sur la question de la culture dans ces présidentielles, pour s’intéresser à la question lorsqu’un candidat l’aborde, en l’occurrence il s’agit du « jeune Premier » de la politique, Emmanuel Macron dans une émission de France Culture.
Continuer la lecture de « PRESIDENTIELLES : LES IDÉES CULTURELLES DU MOMENT. »

FLUCTUAT NEC MERGITUR

De passage à Paris ces jours derniers, je suis « interpellé » c’est ainsi que l’on dit maintenant, par de très belles affiches qui proclamaient face à tous ceux qui se sont attaqués à cette ville: « Fluctuat nec mergitur » (je tangue mais ne coule pas) formule de marins, la seine n’est pas loin. Et je me disais: mais quelle inconséquence que celle de ces gouvernants dont la ministre de l’Education nationale qui supprime l’enseignement du latin à l’école et qui, voulant s’adresser à tous, ne trouvent rien de mieux à afficher qu’une sentence latine.On voit par là qu’entre ceux qui dirigent et ont été formés aux meilleures écoles et le peuple, il y a une distance difficile à combler! Le dire, est-ce du populisme ou simplement du bons sens?
Continuer la lecture de « FLUCTUAT NEC MERGITUR »