UNE RENTRÉE RÉUSSIE

À quoi reconnaître une rentrée réussie ? Au fait qu’elle démarre par un scandale ou un appel à l’indignation publique. La méthode en est connue : un journal ou un média (au choix « le Canard » ou « médiapart ») lance une alerte, immédiatement reprise par les réseaux sociaux, elle rebondit dans des journaux nationaux, dans les « Universités d’été » des partis, sorte de chaudrons politico-médiatiques, finit par atterrir à l’Assemblée nationale et le tour est joué, on ne parle plus que de cela pendant quelques semaines et quelquefois davantage.
Continuer la lecture de « UNE RENTRÉE RÉUSSIE »

PAS DE LOTO POUR LOTI !

L’information vous aura peut-être échappé, mais à peine apprenait-on qu’un loto destiné à soutenir des bâtiments du patrimoine dignes d’intérêt et menaçant ruine que nous apprenions que l’un d’entre eux, la célèbre demeure baroque de l’écrivain Pierre Loti à Rochefort qui allait être choisie pour le lancement de l’opération par le président de la République, se trouvait au centre d’une polémique.
Continuer la lecture de « PAS DE LOTO POUR LOTI ! »

PLUG ANAL ET COMÉDIE ARTISTIQUE

Voici une affaire comme il s’en concocte parfois dans le milieu de l’art qui vient d’avoir Paris comme destination et la place Vendôme comme théâtre. Nous sommes à la période de la FIAC la célèbre foire d’art contemporain de la ville et cette dernière ayant invité l’artiste américain Paul Mac Carthy à présenter son œuvre dans un espace public, le facétieux américain connu pour ses penchants scatologiques n’a pu s’empêcher d’évoquer à propos de celle-ci la forme d’un « plug » anal que seuls les initiés connaissent lequel sert paraît-il à dilater l’anus avant la sodomie. Jusque-là, l’innocente structure gonflable était désignée comme un arbre-jouet en raison de sa couleur verte.
Continuer la lecture de « PLUG ANAL ET COMÉDIE ARTISTIQUE »

RESSENTIMENT

J’ai mis du temps à comprendre cette phrase de Sartre : « la jeunesse est la période du ressentiment ». En effet, j’aurais d’abord supposé que le ressentiment pouvait venir avec l’âge, les espoirs déçus, les occasions perdues, l’injustice subie et que, contrairement au vin que le temps aigrit et transforme en vinaigre, la vie, elle, préservait la jeunesse du prix de la déception.
Continuer la lecture de « RESSENTIMENT »